Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Libye : ce que pensent les Algériens (source freeAlgerie)

Publié par The Algerian Speaker sur 8 Avril 2011, 09:51am

Catégories : #KHALOUTA BELLOUTA (Divers news)


L’opposante libyenne, Fatma Hamrouche, a indiqué au journal Echorouk que la ville d’Ifrane, 125 km au sud de Tripoli, assiste à une liquidation raciale de sa population amazighe. Selon elle, Mouammar Kadhafi a incité des tribus arabes à exterminer les habitants amazighs de la ville pour créer la zizanie entre eux. Cette basse manœuvre vise, selon notre interlocutrice, à exterminer la minorité amazighe qui habite dans cette ville, vu qu’elle s’est toujours opposée au régime libyen qui a ruiné le pays…
L’opposante libyenne établie en Irlande a indiqué dans un appel au journal Echorouk que la ville d’Ifrane assiste à une liquidation raciale sans percement depuis le début de la révolutionnaire populaire en Libye. « Les habitants de cette ville sont égorgés par des tribus arabes parce que le régime de Mouammar Kadhafi ne reconnait pas les minorités. En donnant l’ordre de massacrer les Amazighs de cette ville, Kadhafi veut raviver les tensions entre les différentes tribus libyennes », a expliqué Fatma Hamrouche. S’agissant de la situation de la population libyenne habitant à Benghazi, notre interlocutrice, a indiqué quoique la ville n’a pas encore été attaquée, mais ses habitants ont peur, d’autant plus qu’il n’y a aucune couverture pour protéger les civils contre les bombardements des pro-Kadhafi. « Les médias libyens menacent les civils de liquidation physique et de « purifier » le territoire libyen de tous ceux qui s’opposent au régime de Mouammar Kadhfi. Tous ceux qui s’opposent à Kadhafi sont considérés comme des terroristes affilés à Al Qaïda.
Sur le terrain, le leader libyen a affirmé jeudi que les forces gouvernementales allaient attaquer dans la soirée la ville de Benghazi, bastion de la rébellion situé à un millier de km à l’Est de Tripoli, dans un message sonore retransmis par la télévision libyenne. Peu de temps auparavant, la Libye a mis en garde contre toute opération militaire étrangère contre son territoire, menaçant de s’attaquer au trafic aérien et maritime civil et militaire en Méditerranée, à quelques heures d’un vote à l’ONU destiné à freiner la répression de l’insurrection. « Toute opération militaire étrangère contre la Libye va exposer tout le trafic aérien et maritime en Méditerranée au danger », a indiqué un porte-parole du ministère libyen de la Défense cité par l’agence officielle Jana. « Tout élément mobile civil ou militaire sera la cible d’une contre-offensive libyenne », a-t-il ajouté. « Et le bassin méditerranéen sera exposé à un grave danger non seulement à court terme mais aussi à long terme ».
Un peu d'histoire :
Les Banou Ifren ont joué un rôle en Afrique du Nord dans l'antiquité, ils appartenaient aux Zénètes (Gétules). Ces derniers fondent la Numidie. Ils avaient le contrôle de l'or Ophir depuis le temps des Phéniciens aux Romains.
Le nom du continent africain, anciennement Ifriqiya(la Tunisie actuellement, plus les régions de l'est de l'Algérie), dérive du mot Ifri (caverne, grotte) et Ifren (une caverne en langue berbère) que les Romains lui ont donné. Par la suite, Afriquesera le nom de tout le continent africain.
À l'époque romaine, les Banou Ifren sont divisées en deux parties : les Afris (les gens romanisés) et les Maures (les gens qui ne sont pas romanisés)36.
C'était une tribu amazighe guerrière, des experts en cavalerie (razzia et fantasia) surtout qu'ils possédaient le barbe, le cheval maghrébin. Avant l'arrivée de l'armée musulmane, les Ifrenides ou Ait Ifren expulsèrent les Francs et les Byzantin qui voulaient occuper l'Afrique du Nord.
Les Banou Ifren ont combattu contre les Vandales à leur arrivée aux régions de l'intérieur de l'Algérie, ce qui a limité la conquête des vandales juste au nord de l'Algérie. Les Ifrenides au côté des Zénètes ont pu vaincre et chasser les Vandales.
En 544, les Byzantins exerceront un pouvoir juste dans la province de Constantine. Cependant, l'émergence d'insurrection berbère contre les Byzantins provoque l'organisation de plusieurs États puissants les Djerawa, les Banou Ifren, lesMaghraouas, les Awarbas, et les Zénètes.
Et, selon Corripus dans la Johannide, à l'époque de Jean Troglita sous le règne de Justinien entre 547 et 550, Les Beni Ifren faisaient la guerre aux Byzantins . D'après plusieurs historiens, dont Ibn Khaldoun, les Banou Ifrens avaient un royaume qui s'entendrait de la Tunisie en passant par les Aurès jusqu'à Tlemcen et Oujda vers le VIIe siècle.
Pendant le début de la conquête musulmane, les Banou Ifren ont joué un rôle important2. Ils ont organisé plusieurs révoltes.
Avant et après la mort de Koceila, Les Banou Ifrens furent les premiers à défendre leur territoire aux côtés de la Kahina de son vrai nom Dihia, descendant également de la tribu Zénète dans les montagnes des Aurès. Les Omeyades ont été expulsés de la région.
Vers le milieu du VIIIe siècle, Les Banou Ifren adhère au dogme Sufrite. Abou Qurra des Banou Ifren rassemble tous leskharidjites contre le pouvoir Omeyades et Abbassides. Il revient victorieux chez lui et fond la capitale Agadir (actuellementTlemcen).
À l'époque des Idrissides, les Banou Ifren acceptent le traité de paix et de soumission à Idrisser.
Au Xe siècle, les Banou Ifrens et les Maghraouas étaient opposés à tous les gouvernants Omeyyades et Abbassides. Les Banou Ifrens régnaient sur l'ouest de l'Algérie. Et après la conquête des Zirides vassaux Fatimides, les Banou Ifrens occuperont presque la totalité du Maroc actuel aux côtés des Maghraouas vassaux Omeyades jusqu'à l'arrivée des Hilaliens et des Almoravides.
La tribu des Banou Ifrens sera la première dynastie musulmane berbère ,au côté des Maghraouas, de 740 à 1033, à affaiblir les Omeyyades et les Fatimides à la fois. Il s'en suit une période de désordre où il y avait un éclatement des tribus Zénètes au Maghreb el Aksa entre Maghraouides et Ifrenides.
La lutte entre Les Banou Ifren et Bologhine ibn Ziri de la dynastie des Zirides va être primordiale dans le Maghreb. Bologhine ibn Ziri pour contenir tous les Banou Ifren et lesZénètes, il interdira l'élevage des chevaux. Cela entrainera la défaite des Berbères après, contre les Hilaliens. Le cavalier Ifuraces, habillé tout en noir sur son cheval pendant la nuit et le jour en gardant toutes les plaines et les abords des montagnes, est privé dans son âme dans les régions Est de l'Algérie. Les Zirides pénètrent dans l'Ouest et défont tous les Zénètes. Les Omeyades vont aider les Maghraouas à reconquérir le Magherb central et Ouest.
Au XIe, Les Banou Ifren conquièrent le territoire des Berghwata, ils sont alliés de l'Émirat de Cordoue. Ils restent maitres des régions qu'ils ont conquis et des villes qu'ils ont fondées comme Salé, Kasba Tadla, etc. . Le contrôle de Fès sera le théâtre de bataille entre les Banou Ifren et les Maghraoua. Chacun d'eux siègera sur la ville.
Les Banou Ifren s'attaqueront aux Berghouata et prennent leur ville principale.
Ensuite, les Banou Ifrens seront vaincus par l'alliance Hilaliens- Hammadides en1058. Abou Soda sera le dernier chef des Banou Ifren à commander les troupes berbères43.
Par la suite, les Almoravides, formés de Sanhadjas et de Lemtonas (quelques tribus des Sanhadjas étaient apparentées aux Banou Ifren, et la plus redoutable de tous les Berbères)46, attaqueront les Beni Ifrens et les Maghraouas du Maghreb occidental et central pour prendre le pouvoir au Maghreb. Il y aura des milliers de morts du côté des Ifrenides du Maghreb el Aksa et du centre, de 1057 à 1080. Les Oussin et les Ifrens des Aurès échapperont aux massacres des Almoravides.
En somme, la dynastie des Banou Ifrens s'achève par la montée des Almoravides du sud. Les Almoravides prendront le pouvoir par la suite au Maghreb durant plus d'un siècle.
À l'époque des Almohades, les Banou Ifren reprennent leur autorité au côté des Zénètes dans la région de Tlemcen.
Au temps des dynasties Mérinides et Abdelwadides, les Banou Ifrens étaient sans pouvoir.
Au temps des Hafsides, vers 1437, les Banou Ifrens chasseront les Mérinides du Maghreb central
et établiront leur pouvoir à Tlemcen
Mohamed Djillali :
Le chef de Tripoli avec tout l'argent qu'il dépensé dans ses folles ambitions n'a pas pu bâtir une armée digne de ce nom.Son "armée" était conçue seulement pour mater son peuple.Elle a été décapitée en deux jours de frappes aériennes comme toute les armées des dictateurs... Pauvre de nous.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents